Le cas très particulier de la PAO en langues sémitiques


Lorsque l'on parle de PAO multilingue, il y a forcément des langues qui ne sont comme aucune autres :

Oui, l'écriture cyrillique est particulière.

Oui, les idéogrammes chinois ou japonais demandent une connaissance approfondie de l'intégration.

Oui, il existe des règles de mise en page à connaître pour certaines langues, comme par exemple le fait de ne pas laisser une lettre orpheline en fin de ligne en polonais.

Mais le vrai défi en PAO multilingue est l'inversement de la mise en page en arabe ou en hébreu.

Prenez une maquette de magazine :

Il y a le texte bien sûr, mais également les titres, images, graphiques, photos...

Dans une langue qui se lit de gauche à droite, seuls les textes vont changer.

La mise en page ne bougera pas, les images resteront à leur place et tous les éléments graphiques également.

L'intégration des textes traduits est assez aisée et ne pose que peu de problèmes (hormis les questions de polices, de césure ou de foisonnement (c-à-d. l'augmentation ou la diminution du nombre de mots entre le texte original et sa traduction) vus dans un post précédent).

Dans le cas de l'hébreu ou de l'arabe, outre l'intégration du texte, c'est tout le retournement de la maquette qui doit être réalisé :

Puisque le magazine se lira de droite à gauche, l'ensemble des éléments graphiques devra suivre ce sens visuel pour un vrai confort de lecture du document.

Ainsi, toutes les photos, titres, graphiques, flèches (etc.) devront être retournés. Ce qui, en dehors de l'écriture arabe ou hébraïque en elle-même, demande une vraie connaissance des règles de la maquette pour un travail de qualité...

Enfin, last but not least, pour la langue arabe, il ne faut pas oublier la question des chiffres.

En effet, il faudra choisir entre l'écriture des chiffres "Arabes", ceux que nous utilisons et qui ont remplacé nos chiffres romains (utilisés dans les pays du Maghreb) et les chiffres Hindi ou les chiffres Farsi utilisés au Moyen-Orient.

La PAO en langues sémitiques n'est donc pas une mince affaire et demande des connaissances et de l'expérience pour récupérer une maquette irréprochable tant au niveau des règles de base des écritures (graphies, chiffres...) que du retournement de l'ensemble de la mise en page.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags